Du nouveau sur le front de la Traduction professionnelle

N’ayant rien publié depuis de longues semaines, j’ai voulu passer en revue l’actualité de notre profession et voici l’inventaire à la Prévert qui en résulte.

  • Powerling a -enfin- lancé DéjàVu X2, annoncé depuis si longtemps. Bien que faisant partie des bêta-testeurs sollicités, je n’ai pas eu une minute pour le regarder, et je ne sais absolument pas si le nouveau produit est à la hauteur des espoirs suscités par la longue attente qui l’a précédé. Les nouveautés annoncées par l’éditeur sont alléchantes : amélioration de la pertinence des résultats de recherches de concordances de textes dans les mémoires de traduction (technologie DeepMiner); nouvelle interface utilisateur SmartView avec rédaction semi-automatique des traductions en cours de frappe, modèles de projets réutilisables, nouvel explorateur de projets ; prise en compte intégrale du format XLIFF, nouveaux filtres d’import/export et compatibilité totale avec DéjàVu X et Trados; technologie d’Assurance Qualité prenant en charge des règles personnalisables par l’utilisateur; nouvel outil d’alignement multi-fichiers et multi-formats; et enfin, licences utilisateur souples (avec une version d’évaluation entièrement fonctionnelle) et relativement peu chères (la version Professional est à 690 €HT et la version Workgroup à 1 490 €HT). Maintenant, il ne reste plus qu’à l’essayer : c’est pourquoi, si un lecteur de vous en savait davantage sur le fonctionnement de DéjàVu X2 en conditions réelles d’utilisation, je serais heureux de publier son témoignage.
  • Wordfast continue de mettre à jour Wordfast Pro pour Windows, Linux et Mac (la version 2.4.2 date de fin avril, et la 4.0 est attendue de manière imminente) avec des fonctionnalités pertinentes, comme l’analyse de fichiers PDF scannés; a sorti Wordfast Classic 6.0, la mémoire de traduction idéale pour ceux qui travaillent surtout avec Word; et continue de maintenir et d’améliorer son système Wordfast Anywhere, l’outil de TM gratuit qui permet à plusieurs traducteurs de travailler en ligne simultanément sur la même TM.
  • SDL fait du teasing au sujet de SDL Studio 2011, qui devrait sortir très bientôt et promet surtout d’améliorer le confort de relecture pour les traducteurs et les réviseurs.
  • Google a décidé de rendre indisponible l’API qui permettait à tous les éditeurs d’exploiter son moteur de traduction automatique et de l’intégrer à leur produit. Par conséquent, il faudra être très attentif aux offres de logiciels de TM qui intègrent la traduction automatique avec Google Translate. Il est plus que probable que cette fonctionnalité disparaîtra (ou sera désactivée). Sauf, peut-être, pour certains grands éditeurs (SDL ?) qui négocieraient des conditions particulières avec Google.
  • XTRF a lancé une nouvelle version (2.3, en mai dernier) qui intègre quelques nouveautés à son système de gestion des projets de traduction, et propose désormais de l’utiliser en ligne (en SaaS, l’outil étant accessible par le Web mais résidant en fait sur les serveurs de XTRF), et également de payer à l’utilisation moyennant des versements trimestriels.
  • Atom e-City continue d’avoir un succès fou avec TpBox, son excellent logiciel de gestion des projets de traduction. Nous nous en sommes équipés chez Anyword, et nous ne le regrettons pas ! Non seulement le logiciel améliore grandement l’efficacité des Chefs de projets, mais l’entreprise est très réactive et développe sans cesse de nouvelles fonctions utiles en se basant sur les retours de ses clients. Un modèle dont plusieurs grands éditeurs feraient bien de s’inspirer…
  • Toujours sur le front des TMS (Translation Management System), Multicorpora a lancé MultiTrans Prism, une solution qui combine les fonctions de Multitrans (Mémoire de traduction avec intégration des outils de Traduction automatique, gestion de terminologie) à ceux de Beetext (Gestion des projets de traduction, gestion d’entreprise).
  • La Rassegna del Traduttore publie sur son blog la liste de toutes les actualités en ligne concernant la traduction et rassemble ainsi de très nombreux fils RSS (dont L’Observatoire de la traduction).
  • Le réseau OPTIMALE, (Optimising Professional Translator Training in a Multilingual Europe), un réseau académique issu d’ERASMUS regroupant 70 partenaires de 32 pays d’Europe, a lancé, en coopération avec l’EUATC (European Union of Associations of Translation Companies), une étude en ligne sur les compétences professionnelles des traducteurs attendues par leurs employeurs (agences de traduction, services de traduction au sein des entreprises clientes). Les résultats de cette étude, collationnés à l’échelle Européenne, seront présentés à Bruxelles lors d’une conférence internationale qui se tiendra le 1er décembre 2011.

J’en ai sûrement oublié : n’hésitez pas à m’envoyer des infos complémentaires.

Ce contenu a été publié dans Actualité de la traduction par Guillaume. Mettez-le en favori avec son permalien.
guillaume.debrebisson@anyword.fr'

A propos Guillaume

Je dirige l'agence de traduction Anyword, que j'ai créée fin 2004. Avant cette date, j'avais créé, développé et, malheureusement, fermé une autre agence de traduction, appelée encouv. Je travaille donc dans le secteur de la traduction et de la localisation depuis 1993. Auparavant, j'étais journaliste, spécialisé dans le domaine informatique. Ce blog est en quelque sorte un moyen de renouer, modestement, avec l'écriture, et de me contraindre à une veille du secteur dans lequel j'évolue depuis maintenant plus de 15 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *