Traducteurs professionnels : Trad’Online enquête sur vous et ouvre sa place de marché

L’agence Trad’Online fait l’actualité en ce moment ! Tout d’abord, elle lance, deux ans après la première édition, une nouvelle enquête auprès des traducteurs indépendants, très axée sur l’utilisation des réseaux sociaux. Il est très rapide d’y répondre, et c’est toujours utile, puisque l’équipe de Mathieu Maréchal publiera les résultats en ligne dès lors que l’enquête sera clôturée. La précédente synthèse, dont nous avions parlé en son temps, est d’ailleurs toujours disponible ici : http://www.tradonline.fr/medias/docs_tol/enquete-traduction/page1.html. Attention toutefois ! Le nouveau sondage ne recoupe pas l’ancien ; il le complète : c’est l’assurance pour les répondants de ne pas se répéter…

Et puis, surtout, Trad’Online se lance dans une nouvelle entreprise en démarrant le site Bewords, qui met en relation traducteurs indépendants et clients directs, un peu à la façon de proz, mais sans s’ouvrir (en tous les cas pour le moment) aux agences de traduction. Si le nombre de projets demeure pour le moment modeste, il semble que les traducteurs inscrits ne manquent pas : ce sera une nouvelle source de recherche de professionnels. De nombreux services figurent au menu, dont la gestion de projets déléguée. Il est difficile de prédire un avenir à cette solution en ligne, qui arrive dans un paysage déjà bien encombré, entre Aquarius, Traduguide, GoTranslators, Translators Café, Translators Directory et tous les autres… les places de marché dédiées à la traduction ne manquent pas* ! Avec un bon référencement et du temps, l’initiative de Trad’Online a toutefois toutes les raisons de bien fonctionner, et de renouveler un peu le genre : l’interface de Bewords est beaucoup plus agréable et maniable que celle de proz !

*Et elles sont toutes (ou presque) opérées par des agences de traduction

Ce contenu a été publié dans Actualité de la traduction par Guillaume. Mettez-le en favori avec son permalien.
guillaume.debrebisson@anyword.fr'

A propos Guillaume

Je dirige l'agence de traduction Anyword, que j'ai créée fin 2004. Avant cette date, j'avais créé, développé et, malheureusement, fermé une autre agence de traduction, appelée encouv. Je travaille donc dans le secteur de la traduction et de la localisation depuis 1993. Auparavant, j'étais journaliste, spécialisé dans le domaine informatique. Ce blog est en quelque sorte un moyen de renouer, modestement, avec l'écriture, et de me contraindre à une veille du secteur dans lequel j'évolue depuis maintenant plus de 15 ans.

2 réflexions au sujet de « Traducteurs professionnels : Trad’Online enquête sur vous et ouvre sa place de marché »

  1. Merci de relayer nos initiatives ! En ce qui concerne Bewords, nous le souhaitons différent des plate-formes déjà existantes et pas uniquement grâce au design : nous prévoyons ce site pour des « vrais » clients (pas uniquement des agences de traduction comme c’est beaucoup le cas ailleurs), il permet également la gestion de projet complète depuis le devis jusqu’au paiement sur le site, en passant par l’échange de documents, et c’est un site communautaire permettant d’échanger avec les autres inscrits via chat, messagerie, en créant des groupes, des équipes de travail virtuelles, etc. J’espère que ça vous éclaire un peu !

    Aurélie

  2. Merci guillaume pour avoir relayé l’annonce de cette nouvelle édition de notre enquête. Quant à l’arrivée de Bewords, nous avons pris le pari d’occuper un espace encore peu investi d’une plateforme ouverte, communautaire (qui le sera de plus en plus, nous ne sommes qu’en beta) et mettant en relation les clients finaux avec les traducteurs. Beaucoup de sites sont axés sur la relation agences – traducteurs. Nous y croyons, sans toutefois négliger les risques et l’âpreté du chemin…Merci encore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *