Marché de la Traduction en Europe : deux études

Common Sense Advisory a mené l’été dernier une enquête approfondie sur le marché européen de la traduction et de la localisation, en interrogeant 510 entreprises, dont 443 prestataires de traduction et 66 grands clients. En résumé, cette étude de marché souligne plusieurs points :

  • La grande majorité des prestataires basés en Europe vendent leurs services principalement en Europe : 70% de leurs clients sont Européens ;
  • La plupart des prestataires sont de taille modeste : un tiers des entreprises interrogées emploient plus de trois personnes et moins de dix, et plus d’un quart emploie moins de trois personnes à temps plein.
  • 60% des prestataires réalisent un chiffre d’affaires annuel inférieur à 1 million d’euros, et 16% ont un CA compris entre 1,0 et 1,9 million d’euros.
  • Les services linguistiques les plus commercialisés par les prestataires interrogés sont : la traduction (71,1% de l’activité), la localisation (22,6%), les autres services (13,7%) et l’interprétation (11,8%).
  • les cinq combinaisons linguistiques les plus commercialisées en Europe sont l’allemand vers l’anglais (28,6% de l’activité), l’anglais vers l’espagnol (26,2%), le français vers langlais (25,9%), l’anglais vers l’allemand (19,9%), et l’anglais vers le français (17,2%).
  • Plus de la moitié (56,8%) des prestataires de traduction ot des clients qui appartiennent au secteur informatique (produits optiques, électroniques, et micro-ordinateurs), et près de la moitié (49,3%) on des clients dans le secteur de l’édition de logiciels. A eux deux, ces secteurs d’activité dépensent 892 millions de dollars par an en traduction en Europe, contre seulement 538 millions de dollars aux Etats Unis.
  • Common Sense Advisory a complété cette enquête écrite par une série d’entretiens téléphoniques avec 137 entreprises représentatives des dix principaux marchés exportateurs en Europe. 68 entreprises ont accepté de dire si elles faisaient ou non appel à des professionnels pour traiter leurs projets de traduction : 44 d’entre elles exploitent les compétences multilingues de leur personnel interne et n’achètent pas leurs traduction à des prestataires de traduction professionnels. Une grande partie s’arrange aussi de l’anglais, devenu la lingua franca des affaires.
  • Les pays d’Europe les plus exportateurs, comme l’Allemagne par exemple, dépendent des services linguistiques.
  • Malgré la crise des deux dernières années, les volumes à l’export ont très peu faibli.
  • Pour être commercialisé dans les 27 pays de l’Union Européenne, un produit doit être accompagné d’une documentation traduite dans les principales langues.
  • La relation entre exportation et services linguistiques explique que le marché de la traduction n’a que peu souvert du retournement économique récent.
  • Les pays européens qui ont mis en place des politiques spécifiques de traitement de l’immigration sont ceux où la demande de services linguistiques est la plus forte.
  • En conclusion de son résumé, Common Sense Adisory prévoit pour les années à venir le renforcement de la présence européenne sur les marchés asiatiques, et l’expansion du nombre de couples de langues.

L’étude de Common Sense Advisory vient compléter utilement le travail récemment publié par la Commission Européenne sur le même sujet, et qu’on peut se procurer gratuitement.

Ce contenu a été publié dans Actualité de la traduction par Guillaume. Mettez-le en favori avec son permalien.
guillaume.debrebisson@anyword.fr'

A propos Guillaume

Je dirige l'agence de traduction Anyword, que j'ai créée fin 2004. Avant cette date, j'avais créé, développé et, malheureusement, fermé une autre agence de traduction, appelée encouv. Je travaille donc dans le secteur de la traduction et de la localisation depuis 1993. Auparavant, j'étais journaliste, spécialisé dans le domaine informatique. Ce blog est en quelque sorte un moyen de renouer, modestement, avec l'écriture, et de me contraindre à une veille du secteur dans lequel j'évolue depuis maintenant plus de 15 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *