SDL Trados Studio 2009, l’outil de traduction conçu pour les traducteurs

Le 14 mai dernier, SDL présentait devant une salle bondée de l’hôtel Méridien Montparnasse la dernière version du logiciel à mémoire de traduction SDL Trados Studio 2009. Le public, une petite centaine de professionnels représentant principalement des agences de traduction et de grandes entreprises, était très concentré sur les propos des représentants de SDL. L’attention était à son comble pendant la démonstration du logiciel, menée par Nadège Do Carvalho. Les questions fusaient bien avant la fin du show, tant les nouveautés semblent prometteuses.

Faciliter l’utilisation du logiciel

Trados n’a plus rien à voir avec la multitude de programmes distincts à l’interface accablante et si peu pratique que nous connaissions. C’est enfin un logiciel dont toutes les fonctions sont accessibles au sein d’un environnement utilisateur unifié et organisé selon une logique facile à comprendre et à maîtriser. Le nouveau Studio reprend les principes de présentation qui ont fait le succès de logiciels comme Adobe Dreamweaver, Microsoft Outlook ou, dans le monde de la localisation, Microsoft Helium – mais très améliorés. La barre de gauche est structurée selon plusieurs grandes catégories d’actions, qui sont menées dans la partie centrale de l’écran. Et si la surface de votre écran est trop réduite, rien n’empêche de travailler simultanément sur plusieurs écrans. La gestion de projets, l’analyse des fichiers, la traduction ou la révision bénéficient d’une présentation similaire, qui simplifie fortement la prise en main.

Cette prise en main facilitée se décline à plusieurs niveaux. Le principe ? L’utilisateur – chef de projet ou traducteur – dispose à tout instant de tous les outils nécessaires à son travail. Par exemple, toutes les fonctions de gestion de la terminologie sont regroupées au sein de l’environnement d’édition. Les termes du texte source qui figurent dans le glossaire s’affichent en contexte, avec leur traduction, juste au-dessus du texte où ils sont employés. Un clic, et l’expression cible s’insère dans le segment en cours de traduction. Difficile d’oublier le glossaire ! Mieux encore : une liste des suggestions s’affiche en cours de frappe à l’emplacement du curseur si les premières lettres tapées correspondent à une traduction existante. Un clic, et la solution choisie est insérée dans le texte cible. Ces suggestions automatiques accélèrent la traduction des sous-segments répétés dans le texte. Autre facteur d’accélération, les segments répétés sont automatiquement propagés dans tout le texte, une fonction visiblement inspirée des produits concurrents. Quant aux segments non-reconnus, ils sont envoyés en traduction automatique à SDL Translation Server, dont la proposition s’affiche à l’emplacement du segment cible pour modification par le traducteur.

Améliorer la productivité de traduction

Toutes ces innovations ont un effet sensible sur la productivité. À commencer par l’environnement d’édition, dont les balises ont disparu, et qui affiche tous les fichiers de façon identique, quel que soit leur format : Word, PDF, HTML, etc. On est vraiment très loin de l’époque où il fallait employer tantôt TagEditor tantôt Word tantôt des convertisseurs ! Par exemple, le formatage des termes, les balises, les éléments transposables ou variables (dates, nombres, etc.) sont appliqués et adaptés en un seul clic à la phrase cible. Le correcteur orthographique personnalisable fonctionne en temps réel, au fur et à mesure de la frappe, et souligne les mots incorrects pour faciliter leur révision en cours de traduction. Le contrôle qualité (QA) pointe les incohérences de traduction au même moment. D’ailleurs, il est facile de savoir à quoi ressemblera le document final, puisqu’on peut à tout moment l’afficher en mode aperçu : il est alors présenté sous sa mise en page définitive dans une fenêtre séparée.

La création et la gestion des mémoires de traduction ont, elles aussi, été considérablement perfectionnées. Le nouveau moteur RevleXTM intègre aux mémoires des informations de contexte destinées à améliorer la qualité des correspondances à 100%. Les recherches de concordances, qui effectuent des recherches de correspondances partielles à la fois dans la source et la cible, bénéficient aussi de la nouvelle structure des mémoires. Enfin, il est désormais possible d’exploiter plusieurs mémoires de traduction en même temps, et non plus seulement une mémoire de projet et une mémoire d’arrière-plan. SDL encourage d’ailleurs clairement la constitution de nombreuses mémoires de projet, plus petites et plus faciles à manipuler que les très grandes mémoires qui stockent en un seul endroit le résultat de nombreux travaux de traduction. L’interface de maintenance des mémoires a été revue en conséquence.

Simplifier la gestion des projets de traduction

Les fonctions de gestion de projets sont elles aussi repensées dans le sens d’une plus grande productivité. Les modèles de projet, personnalisables, définissent l’ordre dans lequel mener les opérations automatisables de préparation des fichiers et les paramètres à appliquer. L’application d’un modèle de projet permet à Trados de réaliser les tâches prédéfinies simultanément : l’analyse des fichiers, leur pré-traduction, et le décompte des mots peuvent tourner en même temps sur un ensemble de fichiers. Et il n’est plus nécessaire d’attendre la fin d’une opération sur le premier fichier de la liste pour appliquer la même opération au fichier suivant : tout va beaucoup plus vite. Après préparation, SDL Trados Studio crée des packages en répartissant les fichiers en fonction des traducteurs sélectionnés, du temps alloué à la traduction, et de la taille de chaque fichier. Puis, il prépare les e-mails destinés aux traducteurs, auxquels il joint la date de remise et le package, qui contient les fichiers à traduire, la mémoire de traduction, les dictionnaires de suggestions automatiques, les commentaires et les bases terminologiques. Le tout se déroule en liaison avec Microsoft Outlook.

SDL Trados Studio 2009 est disponible en plusieurs versions : l’édition Freelance, dont les fonctions de gestion de projet sont absentes, l’édition Professional, et une édition client-serveur, destinée aux entreprises. Les mises à jour à partir des versions précédentes (SDL Trados 2007, 2006, et même Trados 7 et SDLX 2005) sont vendues à des tarifs préférentiels. Par exemple, la mise à jour à partir de SDL Trados 2007 Freelance Edition vers SDL Trados Studio 2009 Freelance Edition coûte environ 200 €HT.

Il conviendrait de tester la nouvelle version de Trados en profondeur avant de donner une opinion. Pourtant, il faut aussi reconnaître les efforts fournis : le nouvel environnement, attendu depuis longtemps, constitue une vraie bonne nouvelle. Les nombreuses commandes destinées à accroître la productivité et à simplifier la vie des chefs de projet comme des traducteurs sont aussi les bienvenues. La gestion en natif de très  nombreux formats de fichiers, dont les fichiers PDF, promet aussi des gains de temps appréciables. En ce qui nous concerne, nous sommes conquis, et heureux à l’idée de travailler sous peu avec un logiciel réellement pensé pour les professionnels de la traduction. Et nous ne manquerons pas de communiquer à SDL nos futures suggestions d’amélioration en les postant sur le site http://ideas.sdltrados.com !

Ce contenu a été publié dans Actualité de la traduction, Outils de traduction par Guillaume. Mettez-le en favori avec son permalien.
guillaume.debrebisson@anyword.fr'

A propos Guillaume

Je dirige l'agence de traduction Anyword, que j'ai créée fin 2004. Avant cette date, j'avais créé, développé et, malheureusement, fermé une autre agence de traduction, appelée encouv. Je travaille donc dans le secteur de la traduction et de la localisation depuis 1993. Auparavant, j'étais journaliste, spécialisé dans le domaine informatique. Ce blog est en quelque sorte un moyen de renouer, modestement, avec l'écriture, et de me contraindre à une veille du secteur dans lequel j'évolue depuis maintenant plus de 15 ans.

4 réflexions au sujet de « SDL Trados Studio 2009, l’outil de traduction conçu pour les traducteurs »

  1. Ping : SDL Trados Studio 2009, l’outil de traduction conçu pour les traducteurs

  2. Ping : L’observatoire de la traduction » Blog Archive » Outils de traduction : les nouveautés du Localization World

  3. je l’ai testé ce mois ci : c’est une réelle amélioration au niveau confort pour le traducteur.
    Par contre, il existe des bugs -sur des opérations aussi basiques que des copier-coller, couper, coller, etc. et une certaine lenteur de la recherche terminologique – qui donneront lieu (je l’espère prochainement) à des patchs correctifs.

  4. Studio 2009 est une innovation dans le monde de SDL, pas dans celui de la TAO. Les progiciels concurrents utilisent une interface unique depuis quelques années déjà. Et SDL Trados continue, malgré tous, à vouloir utiliser des formats propriétaires…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *