Le site de traduction et d’interprétation webinterpret ignore la crise

Qui a dit que la traduction n’était pas un domaine riche d’innovation ? Sûrement pas Patrick Smarzynski t Benjamin Cohen ! Les deux jeunes entrepreneurs ont mis au point un système d’interprétariat par téléphone en voix sur IP qui permet à leurs entreprises clientes d’organiser des réunions multilingues à distance. Les réunions sont planifiées par le Web, sur le site de webinterpret. Plus de soixante langues sont disponibles en traduction simultanée par téléphone. Bien entendu, ce sont des interprètes professionnels (plus de 800) qui assurent le service, disponible 24 h/24. 

Après avoir levé 1,3 M€, les deux fondateurs déploient maintenant leur entreprise dans les principaux pays d’Europe. La cinquantaine d’entreprises clientes leur apporte déjà un chiffre d’affaires conséquent. Il faut dire que webinterpret fait économiser à ses clients une grande partie des coûts habituellement liés à l’interprétation puisque les temps et les frais de transport, de bouche, de logement disparaissent. 

Comme le souligne l’article publié par cannes.maville.com, la crise actuelle a toutes les chances de favoriser l’essor de webinterpret.

Ce contenu a été publié dans Actualité de la traduction, Outils de traduction par Guillaume. Mettez-le en favori avec son permalien.
guillaume.debrebisson@anyword.fr'

A propos Guillaume

Je dirige l'agence de traduction Anyword, que j'ai créée fin 2004. Avant cette date, j'avais créé, développé et, malheureusement, fermé une autre agence de traduction, appelée encouv. Je travaille donc dans le secteur de la traduction et de la localisation depuis 1993. Auparavant, j'étais journaliste, spécialisé dans le domaine informatique. Ce blog est en quelque sorte un moyen de renouer, modestement, avec l'écriture, et de me contraindre à une veille du secteur dans lequel j'évolue depuis maintenant plus de 15 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *