Le site de traduction Anyword à travers les âges

Le premier site de traduction d'AnywordJe viens de découvrir le site Web Archive, qui enregistre tous les changements intervenus sur le Web, et la Wayback Machine, qui remonte le temps. Elle permet de redécouvrir l’aspect des anciennes versions du site Web dont vous indiquez l’adresse. Evidemment, je me suis amusé à retrouver les différentes versions du site de l’agence de traduction Anyword. Allons-y pour une séquence Nostalgie.

Dès la première version du site d’Anyword enregistrée par Web Archive, l’accent est mis sur l’aspect business de notre activité. Le site est assez illustré, et indique clairement notre positionnement B2B et multilingue. Et il est difficile d’esquiver le formulaire de demande de devis, placé en bas de page… sur toutes les pages !

Une page liste toutes les langues prises en charge- une bonne quarantaine – et une autre indique les secteurs d’activité dans lesquels l’agence de traduction dispose de traducteurs référencés – là aussi, il y a plus de 30 domaines de spécialisation distincts !

Les pages Process, Qualité et Références complètent le site Web. Dès l’origine, tous les éléments d’information les plus importants sont présents.

Site de traduction d'Anyword, v2.0 Mais c’est la version majeure numéro 2.0 qui a toujours eu ma préférence. Il faut dire que c’était un sacré travail de rédiger tous les textes (plus de 150 pages distinctes), de trouver toutes les illustrations (trois à quatre par page) et de réussir la conception graphique et rédactionnelle de ce site de traduction. A l’époque, c’est Méziane qui a créé le design et fait oeuvre d’illustrateur. Ca lui a pris un sacré bout de temps ! Mais le résultat en valait la peine. Je m’occupais des textes, assez fournis eux aussi, et un développeur en contrat de professionnalisation s’occupait de coder le tout en HTML. Plusieurs mois de travail au total. Mais, au final, nous nous sommes fait reprocher d’avoir trop illustré le site Web, et de ne pas assez afficher que nous étions une agence de traduction au service des entreprises. On était trop poètes, quoi…

Le troisième site de traduction AnywordD’où la version 3.0, qui se voulait beaucoup plus orientée « e-commerce ». La conception graphique avait été confiée à l’extérieur, avec l’instruction très claire (très insistante) de faire « catalogue », « e-commerce », « business ». C’est à partir de ce moment qu’on a vu apparaître le groupe de personnes du haut. Mais le slogan « Traduire, c’est réunir » datait déjà du précédent site. Le formulaire de demande de devis s’affichait en colonne et sur la droite de toutes les pages. Résultat : une bonne partie de nos visiteurs ne le voyait pas ! Il aurait falllu le placer à gauche… Le texte était tellement « optimisé » pour le référencement qu’il n’était plus très naturel, et que les visiteurs n’arrivaient pas à mémoriser les messages essentiels. Quand au code, il a fallu le réécrire intégralement en interne pour le rendre compatible avec un mode de fonctionnement dynamique, ce qui était impératif pour pouvoir internationaliser notre site de traduction. Là encore, ça a été un sacré boulot pour Rémi, qui venait de nous rejoindre.

Le troisième site de traduction AnywordEt mon préféré : le site Web actuel, qui intègre à mon avis toutes les qualités des précédents sans en avoir les défauts. En fait, on était parti sur une nouvelle version assez proche de la précédente. Mais on a décidé de faire tester le site par une dizaine d’utilisateurs, qu’on a mis devant un PC, filmés et enregistrés pendant leur utilisation du Web. L’un deux a fait tout ce qu’on lui demandait sans hésitation, puis il a conclu en disant : « de toutes les façons, en situation réelle, je n’achèterais jamais une traduction sur le Web ». Et de nous expliquer qu’il n’avait pas confiance. Que n’avait-il pas dit là ! On a passé en revue une dizaine de sites Web dans d’autres métiers pour lui demander lesquels lui inspiraient confiance. Et on en a tiré les conclusions. Après re-design, Rémi a organisé de nouveaux ateliers d’utilisabilité, et les internautes-testeurs ont été unanimes : ils appréciaient le site, s’y sentaient en confiance, et remplissaient volontiers le formulaire de demande de devis. Voilà ! L’aspect du site de traduction Anyword ne devrait plus bouger avant longtemps, maintenant qu’il est créé pour la France, l’Espagne et la Grande-Bretagne. Mais il y aura de nouvelles pages et de nouvelles fonctionnalités, c’est sûr. D’ailleurs, pendant que vous lisez ces lignes, on y travaille déjà !

Ce contenu a été publié dans Site de traduction par Guillaume. Mettez-le en favori avec son permalien.
guillaume.debrebisson@anyword.fr'

A propos Guillaume

Je dirige l'agence de traduction Anyword, que j'ai créée fin 2004. Avant cette date, j'avais créé, développé et, malheureusement, fermé une autre agence de traduction, appelée encouv. Je travaille donc dans le secteur de la traduction et de la localisation depuis 1993. Auparavant, j'étais journaliste, spécialisé dans le domaine informatique. Ce blog est en quelque sorte un moyen de renouer, modestement, avec l'écriture, et de me contraindre à une veille du secteur dans lequel j'évolue depuis maintenant plus de 15 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *