Le site Europeana proposera-t-il la traduction automatique d’oeuvres littéraires ?

Bruxelles lance jeudi 20 novembre Europeana, première bibliothèque numérique européenne annonce le site Commentcamarche dans ce billet. Europeana a pour objectif de mettre en ligne le contenu des grandes bibliothèques et des principaux musées des 27 pays membres, avec la collaboration des éditeurs européens. Formidable.

La suite ? Outre la publication en ligne des oeuvres, Europeana comportera un système de traduction automatique pour favoriser le multilinguisme (qui est un des « défis annexes » du projet). L’idée serait-elle de faire traduire des oeuvres littéraires à un moteur de traduction perfectionné entre 23 langues sources et 23 langues cibles ? On en frémit d’avance…

Ce contenu a été publié dans Actualité de la traduction, Site de traduction par Guillaume. Mettez-le en favori avec son permalien.
guillaume.debrebisson@anyword.fr'

A propos Guillaume

Je dirige l'agence de traduction Anyword, que j'ai créée fin 2004. Avant cette date, j'avais créé, développé et, malheureusement, fermé une autre agence de traduction, appelée encouv. Je travaille donc dans le secteur de la traduction et de la localisation depuis 1993. Auparavant, j'étais journaliste, spécialisé dans le domaine informatique. Ce blog est en quelque sorte un moyen de renouer, modestement, avec l'écriture, et de me contraindre à une veille du secteur dans lequel j'évolue depuis maintenant plus de 15 ans.

2 réflexions au sujet de « Le site Europeana proposera-t-il la traduction automatique d’oeuvres littéraires ? »

  1. Ping : L’observatoire de la traduction » Blog Archive » Europeana : un site de traductions trop bien fréquenté

  2. Ping : Europeana : un site de traductions trop bien fréquenté | L'observatoire de la traduction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *