Pétition pour la traduction en Europe

Je ne résiste pas au plaisir de relayer l’Appel à plus d’une langue, récemment publié par le quotidien Libération sur son site Web, mais rédigé en amont des Etats généraux du multilinguisme, réunis à La Sorbonne le 26 septembre 2008. Le texte met en garde contre la généralisation d’une seule langue (sans doute l’anglais) en Europe, et se conclut par « Dans la traduction, le projet européen puisera une énergie renouvelée. » Les premiers signataires appartiennent à l’élite intellectuelle des pays de l’Union, mais tout le monde est appelé à apposer sa signature électronique à cette pétition pour « la mise en œuvre d’une véritable politique européenne de la traduction » en se rendant sur le site dédié http://plus-dune-langue.eu

Ce contenu a été publié dans Actualité de la traduction par Guillaume. Mettez-le en favori avec son permalien.
guillaume.debrebisson@anyword.fr'

A propos Guillaume

Je dirige l'agence de traduction Anyword, que j'ai créée fin 2004. Avant cette date, j'avais créé, développé et, malheureusement, fermé une autre agence de traduction, appelée encouv. Je travaille donc dans le secteur de la traduction et de la localisation depuis 1993. Auparavant, j'étais journaliste, spécialisé dans le domaine informatique. Ce blog est en quelque sorte un moyen de renouer, modestement, avec l'écriture, et de me contraindre à une veille du secteur dans lequel j'évolue depuis maintenant plus de 15 ans.

Une réflexion au sujet de « Pétition pour la traduction en Europe »

  1. Bonjour,

    Vu votre intérêt pour le multilinguisme, je me permets de vous transmettre le lien vers le Congrès mondial sur la traduction spécialisée dont le sujet principal sont les langues et le dialogue interculturel dans un univers en mondialisation et dont le but est de souligner l’importance du travail du traducteur spécialisé, garant du multilinguisme et rempart contre toute intention de promotion d’un dialogue hégémonique unilingue : http://dtil.unilat.org/cmte2008/fr/programa.htm.

    Cordialement,
    Adriana Lau
    Union latine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *