Lingo24 traduit vers des langues rares

Notre concurrent Lingo24 annonce dans un communiqué de presse amusant (mais pas exempt de fautes de syntaxe) avoir été chargé de projets de traduction particulièrement difficiles à réaliser, du fait des langues en jeu. Les équipes de Lingo24 ont ainsi été amenées à traduire vers le maori (moins d’un million de locuteurs), le hmong, le wolof et l’inuktitut.

Il est vrai que traduire dans des langues comme celles-ci constitue une véritable prouesse ! Mais cela reste réalisable, alors que l’inverse (traduire à partir de ces langues) est pour ainsi dire infaisable. J’en parlais dans un des plus anciens billets de ce blog : il arrive que traduire soit (presque) impossible. C’est en général le cas lorsque la langue source est beaucoup moins usitée que la langue cible : pour faire simple, il y a moins de Français connaissant le wolof que de Sénégalais connaissant le français. Bref, si vous avez un projet ingérable, n’hésitez pas : appelez Lingo24 😉 !

Ce contenu a été publié dans Services de traduction par Guillaume. Mettez-le en favori avec son permalien.
guillaume.debrebisson@anyword.fr'

A propos Guillaume

Je dirige l'agence de traduction Anyword, que j'ai créée fin 2004. Avant cette date, j'avais créé, développé et, malheureusement, fermé une autre agence de traduction, appelée encouv. Je travaille donc dans le secteur de la traduction et de la localisation depuis 1993. Auparavant, j'étais journaliste, spécialisé dans le domaine informatique. Ce blog est en quelque sorte un moyen de renouer, modestement, avec l'écriture, et de me contraindre à une veille du secteur dans lequel j'évolue depuis maintenant plus de 15 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *