L’harmonie avec l’auteur des propos contribue à la qualité de l’interprétation

Le site maville.com fait un court article pour saluer la performance de Mathieu Ricard, qui a interprété les propos du Dalaï Lama pendant les six jours de la conférence qu’il a tenue à Nantes. On y souligne le rôle que tient l’harmonie entre l’auteur et son interprète dans la qualité de la prestation. Voilà quelque chose que ne pourra jamais proposer un service d’interprétation téléphonique comme celui de Jajah…

Ce contenu a été publié dans Revue de presse par Guillaume. Mettez-le en favori avec son permalien.
guillaume.debrebisson@anyword.fr'

A propos Guillaume

Je dirige l'agence de traduction Anyword, que j'ai créée fin 2004. Avant cette date, j'avais créé, développé et, malheureusement, fermé une autre agence de traduction, appelée encouv. Je travaille donc dans le secteur de la traduction et de la localisation depuis 1993. Auparavant, j'étais journaliste, spécialisé dans le domaine informatique. Ce blog est en quelque sorte un moyen de renouer, modestement, avec l'écriture, et de me contraindre à une veille du secteur dans lequel j'évolue depuis maintenant plus de 15 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *