Google Translation Center, une menace pour les agences de traduction ?

Voilà une info à laquelle on ne peut pas rester indifférent : Google se lance dans la traduction humaine, en préparant un service, appelé Google Translation Center, qui va mettre en relation directe les clients et les traducteurs enregistrés. Google ne se rémunérera pas sur les travaux, puisque les traducteurs factureront directement les clients, mais trouverait deux avantages principaux au système: tout d’abord, la fréquentation du site permettra d’afficher de la publicité payante, sans doute affichée en fonction du contenu des textes (comme dans gmail), et, d’autre part, Google poussera les traducteurs à employer ses propres outils de traduction, de façon à réutiliser les textes pour améliorer son traducteur automatique sur la base d’une mémoire de traduction.

C’est une façon de faire appel, gratuitement, aux contributions des traducteurs pour mettre en place un service destiné à les remplacer… Un raisonnement tordu, mais dont on sait qu’il fonctionne, puisqu’il a déjà été employé plusieurs fois par des services Web 2.0. Un autre aspect du service est troublant: Google Translation Center servant uniquement de plate-forme, il ne sélectionne pas les traducteurs et tout un chacun pourra s’inscrire au service, y compris des « bénévoles », c’est-à-dire des personnes qui seront intéressées par proposer des services de traduction, gratuits ou payants, sans être eux-mêmes traducteurs. Il semble évident qu’il y aura un jour ou l’autre un système de notation des contributions par les clients, qui devrait faire un peu le ménage dans tout ça, mais il me semble dangereux pour les traducteurs d’être mêlés à des non-traducteurs proposant le même service qu’eux.

Qui est menacé par ce système ? A première vue, les plates-formes comme Proz ou GoTranslators ont sans doute du souci à se faire, puisque les traducteurs auront tout intérêt à se référencer gratuitement sur Google Translation Center et délaisseront peut-être les systèmes payants de mise en relation. Et les agences de traduction, comme Anyword ? Il est possible (et même probable) que, dans un premier temps, un certain nombre de clients souhaiteront faire des économies en s’adressant directement aux traducteurs : ces clients-là, les plus sensible au prix, seront perdus pour les agences. Par la suite, soit ils se satisferont d’une solution minimale, et ils resteront fidèles à Google Translation Center, soit ils souhaiteront bénéficier d’un vrai service, et ils reviendront vers les agences.

En effet, qu’apportent les agences de traduction ? Elles disposent de traducteurs professionnels dans toutes les langues, dans plusieurs domaines d’expertise, elles analysent et préparent les travaux avant traduction, elles contrôlent les délais, elles servent de point de contact aux clients et aux traducteurs, se faisant tantôt la voix du client auprès du traducteur, et tantôt celle du traducteur auprès du client, elles s’assurent de la bonne livraison du projet final au client, et elles gèrent les questions de règlement, contrôlant en amont la solvabilité du client et s’assurant en aval d’être payé à temps, et de payer le traducteur à temps. Du moins, c?est ce que nous faisons, chez Anyword, et c’est ce que font la plupart de nos concurrents.

Certains clients, comme la plupart des traducteurs, souhaitent bénéficier de ces services. Nous faisons le pari, chez Anyword, que ce sont les plus nombreux.

Ce contenu a été publié dans Actualité de la traduction, Outils de traduction par Guillaume. Mettez-le en favori avec son permalien.
guillaume.debrebisson@anyword.fr'

A propos Guillaume

Je dirige l'agence de traduction Anyword, que j'ai créée fin 2004. Avant cette date, j'avais créé, développé et, malheureusement, fermé une autre agence de traduction, appelée encouv. Je travaille donc dans le secteur de la traduction et de la localisation depuis 1993. Auparavant, j'étais journaliste, spécialisé dans le domaine informatique. Ce blog est en quelque sorte un moyen de renouer, modestement, avec l'écriture, et de me contraindre à une veille du secteur dans lequel j'évolue depuis maintenant plus de 15 ans.

3 réflexions au sujet de « Google Translation Center, une menace pour les agences de traduction ? »

  1. Ping : L’observatoire de la traduction » Blog Archive » Google Translation Center accessible en version bêta

  2. Ping : L’observatoire de la traduction » Blog Archive » Google offre sa mémoire de traduction aux traducteurs professionnels

  3. Ping : Microsoft présente les méthodes statistiques de traduction automatique | L'observatoire de la traduction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *