Echanger ses Mémoires de traduction : avec ou sans les traducteurs ?

L’initiative de TAUS, dont nous nous faisions l’écho voilà plus d’un mois, n’a pas fini de faire de bruit. Rappelez-vous: il s’agit de créer une place de marché pour l’échange de mémoires de traduction entre agences et/ou clients abonnés. Un forum a été consacré à la question sur ProZ, dont les dirigeants s’interrogeaient sur le bien fondé de rejoindre TAUS en tant que membres fondateurs. Les débats ont été vifs parmi les traducteurs membres de la plate-forme. Tout y est passé, ou presque : de l’inquiétude naturelle de certains pour l’avenir de leurs revenus à l’explication détaillée des questions de propriété intellectuelle en passant par une méfiance certaine vis-à-vis des énormes entreprises qui se lancent dans cette coopération (Intel, Microsoft, Oracle entre autres…). L’agence de traduction Anyword, pour sa part, a proposé de créer une plate-forme concurrente d’échange de mémoires de traduction, rémunérant les traducteurs, en coopération avec ceux qui seraient intéressés par le projet et, pourquoi pas ?, en Open Source (mais n’a pas encore reçu de réponse). Finalement, Proz a décidé de se joindre à TAUS, et a promis de continuer à informer régulièrement les traducteurs de l’avancée des projets. Espérons qu’ils seront en mesure de tenir leurs promesses et que nul accord de confidentialité ne viendra les brider. En tous les cas, tout ceci est la meilleure preuve que le marché change et que les outils à Mémoire de traduction sont appelés à changer aussi.

Ce contenu a été publié dans Actualité de la traduction, Outils de traduction par Guillaume. Mettez-le en favori avec son permalien.
guillaume.debrebisson@anyword.fr'

A propos Guillaume

Je dirige l'agence de traduction Anyword, que j'ai créée fin 2004. Avant cette date, j'avais créé, développé et, malheureusement, fermé une autre agence de traduction, appelée encouv. Je travaille donc dans le secteur de la traduction et de la localisation depuis 1993. Auparavant, j'étais journaliste, spécialisé dans le domaine informatique. Ce blog est en quelque sorte un moyen de renouer, modestement, avec l'écriture, et de me contraindre à une veille du secteur dans lequel j'évolue depuis maintenant plus de 15 ans.

Une réflexion au sujet de « Echanger ses Mémoires de traduction : avec ou sans les traducteurs ? »

  1. Ping : L’observatoire de la traduction » Blog Archive » Le site de traduction de Wordfast partage ses TM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *