Quand la traduction gratuite reste humaine

Tout en rédigeant « La traduction gratuite de masse a-t-elle un avenir ? », j’avais en tête un site dont je ne parvenais pas à me souvenir du nom, et qui a largement inspiré l’article. C’est cet oubli (je « l’avais sur le bout de la langue ») qui m’a poussé à en citer plusieurs autres. Et, ça y est, je l’ai retrouvé : c’est cucumis, bien sûr, qui est un site de traduction collaborative gratuite en ligne de très bon niveau.

La règle consiste à traduire des textes postés par d’autres pour gagner des points… qui permettent de « payer » les traductions que l’on souhaite demander à d’autres de réaliser gratuitement. Et… ça marche très bien ! Un système de révision est même intégré, qui permet de s’assurer que la traduction est d’un bon niveau. Je ne suis pas certain que, si elle avait été sollicitée, une communauté comme celle-ci aurait accepté de traduire l’interface utilisateur de Facebook gratuitement. Mais je suis sûr que Facebook a beaucoup perdu à ne pas consulter une communauté de ce type avant de se lancer dans son projet de traduction « massivement collaborative ».

En tous les cas, cette traduction gratuite-là est humaine, pas automatique (on en reparlera bientôt ici). Preuve, s’il en fallait, que les traducteurs professionnels indépendants sont parfois désintéressés ;-D …

Ce contenu a été publié dans Outils de traduction, Services de traduction par Guillaume. Mettez-le en favori avec son permalien.
guillaume.debrebisson@anyword.fr'

A propos Guillaume

Je dirige l'agence de traduction Anyword, que j'ai créée fin 2004. Avant cette date, j'avais créé, développé et, malheureusement, fermé une autre agence de traduction, appelée encouv. Je travaille donc dans le secteur de la traduction et de la localisation depuis 1993. Auparavant, j'étais journaliste, spécialisé dans le domaine informatique. Ce blog est en quelque sorte un moyen de renouer, modestement, avec l'écriture, et de me contraindre à une veille du secteur dans lequel j'évolue depuis maintenant plus de 15 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *