Mémoires de traduction : SDL Trados 2011 améliore le confort des traducteurs et des agences de traduction

Ca y est ! SDL Trados 2011 est lancé ! C’est ce matin, à l’Ambassade du Royaume-Uni, que SDL a présenté la nouvelle mouture de son logiciel fétiche à la profession. Il y avait là de nombreuses agences de traduction, et de nombreux traducteurs indépendants, venus se faire une première idée de la bête.

Après avoir rappelé sa stratégie (fournir des outils de productivité facilitant toute la chaîne documentaire, de la création du contenu jusqu’à sa publication sur plusieurs plates-formes), SDL en est vite venu à l’essentiel : présenter et démontrer les nouvelles fonctionnalités du logiciel à mémoire de traduction le plus connu.

Comme Nadège Do Carvalho l’a très bien dit dès le début de sa présentation, il ne s’agit pas d’une révolution, et cette nouvelle mouture n’apporte pas autant de changements dans l’environnement de travail du traducteur et du chef de projets que la précédente. La version 2011, en revanche, semble l’aboutissement de Studio 2009 : conception épurée, optimisations diverses, ajout de fonctions manquantes, en font un outil qu’on est désireux de tester en conditions réelles d’utilisation. L’objectif – optimiser le processus de la traduction et de la révision en tenant compte de la multiplicité des intervenants – semble, à première vue, atteint.

Les tâches de gestion des projets mieux automatisées ; la simplification de la gestion des licences ; la suppression de traitements manuels inutiles ; l’exploitation des marques de révision et des commentaires en liaison avec Microsoft Word ; l’amélioration de la suggestion de traductions en cours de frappe ; l’ajout de fonctions comme la pseudo-traduction ; la réapparition, bienvenue, de PerfectMatch ; les nouveaux formats de fichiers pris en charge (dont OpenOffice et InDesign) ; les changements apportés à la boîte de dialogue de QA Checker ; la multiplication des filtres d’affichage ; la compatibilité avec les fichiers Word billingues hérités de Trados 2007 ; la fonction Translate-to-fuzzy ; et même le discret gadget Multiterm : pris séparément, tous ces changements peuvent sembler mineurs. Ensemble, il y a fort à parier qu’ils améliorent grandement le confort de travail du traducteur, du réviseur et du chef de projets.

Ce contenu a été publié dans Actualité de la traduction par Guillaume. Mettez-le en favori avec son permalien.
guillaume.debrebisson@anyword.fr'

A propos Guillaume

Je dirige l'agence de traduction Anyword, que j'ai créée fin 2004. Avant cette date, j'avais créé, développé et, malheureusement, fermé une autre agence de traduction, appelée encouv. Je travaille donc dans le secteur de la traduction et de la localisation depuis 1993. Auparavant, j'étais journaliste, spécialisé dans le domaine informatique. Ce blog est en quelque sorte un moyen de renouer, modestement, avec l'écriture, et de me contraindre à une veille du secteur dans lequel j'évolue depuis maintenant plus de 15 ans.

Une réflexion au sujet de « Mémoires de traduction : SDL Trados 2011 améliore le confort des traducteurs et des agences de traduction »

  1. Ping : Mémoires de traduction SDL Trados 2011 améliore le confort des traducteurs et des agences de traduction | AutoPromoPro.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>